MonsterProm, un dating sim totalement déjanté ! - Asgard GG
MonsterProm, un dating sim totalement déjanté !
Par Ravengar le 30.07.2018

Le jeu MonsterProm a été développé par le studio espagnol Beautiful Glitch et édité par Those Awesome Guys. Sorti le 27 avril 2018, il s’agit d’un DatingSim à tendance humoristique et chose étonnante : qui se joue en multijoueur.

Dans MonsterProm, le joueur incarnera donc un monstre dans un campus universitaire et devra séduire une cible pour l’inviter au bal de fin d’année.

L’influence du multijoueur sur le rythme de jeu de MonsterProm

La caractéristique multijoueur et même, par certains aspects, compétitive du jeu est un parti pris qui a poussé l’équipe de développement à faire des choix à mon sens très intéressants. La plupart du temps, l’expérience solo d’un DatingSim classique met souvent l’accent sur le développement du scénario et des personnages pour proposer (avec plus ou moins de réussite) une expérience émotionnellement riche et subtile.

Mais dans MonsterProm, puisque le jeu est multijoueur, le scénario et les personnages ne peuvent pas être développés dans d’interminables bulles de texte. D’où un objectif de jeu clairement défini en début de partie : vous avez six cibles possibles, choisissez-en une et tentez de l’inviter au bal de fin d’année. Ces personnages n’ont rien de subtil puisque, pour la même raison de concision, ils sont écrits d’un bloc et sont des caricatures de comportement.Monster Prom The six

 

 

De la même manière dans beaucoup de DatingSim, on aime, pour des raisons d’immersion, cacher au joueur les raisons d’échec ou de réussite de ses entreprises. Dans MonsterProm une fiche de statistique est laissée visible au joueur afin que celui-ci puisse établir des stratégies de jeu.

Cependant, si un objectif clair est donné en début de partie, rien n’indique au joueur comment interagir avec les autres joueurs (doit-ton coopérer pour que chacun réussisse ou se mettre des bâtons dans les roues ?). En réalité cet objectif ne sert que de guide lors des premières parties puisque la rejouabilité est assurée par des fins secrètes qui demanderont des approches différentes si le joueur veut espérer les débloquer. Ainsi malgré la grande clarté dont fait preuve le jeu dans son introduction qui pourrait apparaître comme une rigidité contraignante, une belle part de liberté est laissée au joueur.

MonsterProm mapLe rythme d’un jeu multijoueur a aussi poussé le développeur à découper le jeu en phases bien précises. Le temps de ces phases de jeux a sans doute été très vite rationalisé comme en témoigne le choix entre une partie courte (30min) et une partie longue (60min) donné au joueur.

Le jeu est découpé en deux phases, disons phase “campus” et phase “self”.

Durant les phases “campus”, le joueur a le choix entre différents lieux où se rendre. Le choix du joueur est à ce moment orienté par sa stratégie de jeu puisque chaque lieu est lié à l’augmentation d’une statistique particulière. À l’exception d’un stand de vente qui, à chaque phase “campus”, prendra aléatoirement la place d’un autre endroit bloquant ainsi l’accès à l’augmentation de la statistique correspondante. Le magasin en question permet d’acheter des objets qui seront pris en compte lors des prochaines interactions avec les personnages, et d’ainsi débloquer de nouveaux arcs narratifs.

Monster Prom noonDurant la phase “self”, le joueur peut décider d’aller prendre son repas auprès des personnages de son choix. Il peut alors choisir d’aller séduire sa cible ou alors par exemple de découvrir la fonction d’un personnage secondaire en allant manger à ses côtés.

 

 

 

Un style d’écriture adapté au rythme de jeu

Si le mode multijoueur du jeu impose un rythme au déroulement des actions ludiques, cette rapidité doit être justifiée dans la fiction. Dans MonsterProm cela passe d’abord par une concentration spatiale et temporelle de la narration. En effet l’action se déroulera exclusivement (ou quasi-exclusivement) dans le cadre du campus restreignant ainsi drastiquement les espaces à présenter. De plus, cela permet de largement compter sur la connaissance qu’ont les joueurs d’un tel espace (tout le monde connaît le fonctionnement d’un campus américain ne serait-ce que par sa surreprésentation au cinéma).

L’urgence temporelle, elle, est donnée dès l’introduction par la phrase : “Nous avions seulement 3 semaines pour choisir notre cavalier à la fête de fin d’année et même plus intimidant, nous avions seulement 3 semaines pour les courtiser et conquérir leur cœur !”

MonsterPromPrince

Mais soyons sérieux, une histoire d’amour rythmée à ce train d’enfer n’a rien de réaliste. Qu’à cela ne tienne ! L’univers de MonsterProm n’a rien de réaliste non plus. Il fait se côtoyer des monstres qui comme écrit plus haut sont de véritables caricatures dans un univers loufoque à souhait.

Ce décor va justifier les situations les plus absurdes qui soient. Et cela dans le but, bien évidemment, de distraire les joueurs mais aussi de les surprendre avec des choix aux conséquences inattendues et mettre à mal leur stratégie. C’est un questionnaire proposant des questions et des réponses qui s’apparentent à des blagues qui introduit très bien cette atmosphère comique en début de partie. Ce questionnaire définira les statistiques avec lesquelles démarre chaque joueur.

 

 

 

Conclusion

MonsterProm réussit ainsi à réaliser un DatingSim extrêmement dynamique et multijoueur en rendant le genre comique au possible. Le seul réel bémol à mon sens est la bande-son : en voulant sur-dynamiser le jeu, les morceaux trop énergiques passant en boucle deviennent vite agaçants. Cela n’en fait pas moins un excellent jeu pour délirer entre amis !

Article écrit par Ravengar le 30.07.2018

Vous pourriez apprécier

JIS #12 : Momo-Pi – Persephone, le jeu d’énigmes suisse-japonais

JIS #11 : Ozwe Games – Anshar Online, le MMO spatial en VR !

Pryapisme – Epic Loon OST : une OST (barrée) qui en dit long sur le jeu à venir

JIS #5 : Stray Fawn Studio, l’amour de la génération procédurale

Tags: , , , ,

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter cet article!

Vous devez être connecté pour commenter.