JIS #7 : Koboldgames - La gamification au centre du développement ! - Asgard GG
JIS #7 : Koboldgames – La gamification au centre du développement !
Par Ailoas le 06.06.2018

Bonjour à tous et à toutes !
Dans ce septième article sur le jeu indépendant suisse (JIS), nous allons parler du studio Koboldgames, de gamification et évoquer plus spécifiquement leur dernier jeu en développement Baba Yuga :

Koboldgames :

Koboldgames logo

Koboldgames est un studio de développement argovien basé à Brugg. Ils se concentrent principalement sur les jeux avec un but social, la spécialité étant d’amener du fun durant les différentes périodes de la vie.

Dans chaque aspect de la vie, les gens sont obligés de faire des choses qui sont frustrantes ou simplement ennuyeuses, que ce soit au travail ou durant la vie de tous les jours. Koboldgames aiment expérimenter de nouvelles mécaniques pour rendre ces moments plus fun. Ainsi Koboldgames propose des jeux fun pour motiver à apprendre, s’exercer, répéter ou tous les autres besoins dans la vie qui devraient se voir rendre plus appréciables. C’est ainsi que depuis plusieurs années, ils travaillent dans les domaines de la motivation et dans le développement de jeux pour l’éducation, la santé et le team building pour les entreprises. En plus de cela, Koboldgames a toujours à cœur de se concentrer sur l’histoire, l’originalité et l’ambiance pour chacun de leurs projets.

Les différents services proposés par Koboldgames sont la gamification, les serious games ou encore la production de jeux indépendants. Ils proposent aussi des solutions en design, développement et consulting.

L’équipe est composée de Misha Geiser, Yasemin Günay, Ralf Mauerhofer, Jasmin Widmer, Binan Woll.

Gamification et Serious Games :

La gamification ou ludification est l’adaptation des mécaniques du jeu dans d’autres domaines. Son but est principalement de rendre la tâche de l’apprentissage ou améliorer le coté ludique d’une tâche qui ne le serait beaucoup moins autrement. Que ce soit une activité sportive chez un public âgé/jeune, ou des séminaires d’entreprise, la gamification permet de rendre attrayant n’importe quel concept pour un public qui ne serait de base pas plus intéressé que ça.

Pour KoboldGames, faire des Serious Games les met face à un challenge supplémentaire car chaque client veut des contenus spécifiques et ils veulent que ceux-ci soient mis en valeur de façon engageante.

Aussi, ils aiment apprendre de nouvelles choses. Avec chaque client, ils ont l’occasion de découvrir de nouvelles façons de penser le jeu vidéo, car ces derniers viennent souvent de milieux différents. Les clients sont toujours inclus le plus possible dans le développement car ils disposent souvent d’une expertise sur leur matière à transmettre et sur leur public-cible. Ce qui permet aux développeurs d’apprendre à mieux connaitre un public et ses besoins.

En plus de tout cela, KoboldGames pense que le jeu vidéo est un médium qui a un très grand potentiel pour représenter de nombreux thèmes et contenus. Leur but est donc d’explorer ce potentiel et de prouver à tous les sceptiques la force pédagogique du jeu vidéo. Faire du jeu vidéo fun mais aussi qui permet d’apprendre des choses, voilà le but de KoboldGames.

Quelques projets de Koboldgames :

Nous allons parler ici de quelques projets du studio Koboldgames, si vous voulez en voir plus, je vous redirige vers ce lien présentant tous leurs jeux développés jusqu’à maintenant.

Four Seasons :

“Four Seasons” est un jeu d’exercice qui marche avec le “Dividat Senso Plate”. Le Dividat Senso est un système d’entrainement pour améliorer les fonctions physiques et cognitives, et surtout pour améliorer la gestion de la stabilité chez les personnes âgées qui auraient des troubles de la mobilité. À l’aide des différents capteurs positionnés dans l’appareil, le mouvement et la force sont enregistrés et permettent un suivi efficace. Les joueurs devront réagir au jeu à l’écran et traduire cette réaction en effectuant le bon mouvement avec le corps.Four Seasons Koboldgames

L’écran de jeu est divisé en quatre parties de même grandeur. Chaque partie représente une saison de l’année. Il y a des objets se déplaçant de tableau en tableau. Selon si l’appartenance de ces objets à une saison est respectée (ex: un skieur en hiver), le joueur doit éviter de marcher sur la partie du “Dividat Senso” correspondante. A contrario, le joueur devra marcher sur la dalle correspondante en cas d’objet ne correspondant pas à la bonne saison. Le plus longtemps on joue, plus la rapidité des objets augmente.

Four Seasons est actuellement déjà utilisé dans plusieurs établissements de physiothérapie et hôpitaux de jour en Suisse.

Plunder Planet :

À l’instar de Four Seasons, Plunder Planet est un jeu d’exercice physique. Il est basé sur le concept de Dual-Flow. Suivant les capacités physiques et mentales du joueur, le jeu change de difficulté et offre une expérience optimale du niveau d’exercice.

Plunder Planet Koboldgames

Le joueur doit appuyer sur les différents boutons pour déplacer le vaisseau et éviter les obstacles.

Le jeu est actuellement utilisé pour de la recherche autour de l’exercice physique via le jeu vidéo.

uFin : The Challenge :

Dans un autre registre, je vous présente “uFin : The Challenge”, un jeu combinant sondage et un jeu d’entrainement pour les employés dans les secteurs financiers. Il est en développement actif et utilisé dans plusieurs études menées à l’université de Zurich.

uFin : The Challenge Koboldgames

Le joueur joue le rôle d’un investigateur. Il a pour but de découvrir pourquoi une compagnie subsidiaire ne fait aucun bénéfice. Le joueur va donc devoir réunir des indices pour déterminer comment faire évoluer la situation et préparer la restructuration de l’entreprise. Il sera mis en face de problèmes personnels et de business au fur et à mesure de l’avancement du jeu, et devra réussir à gérer ces crises. Selon l’évolution de son enquête, le résultat de la restructuration changera.

Le jeu offre beaucoup plus d’immersion qu’un sondage normal ou d’un atelier d’entrainement, ce qui permet d’améliorer l’apprentissage pour les élèves. Le jeu permet aussi de regarder à quel point l’environnement de travail peut influer sur le comportement du joueur. Une version du jeu présentant un environnement chaleureux et un environnement plus froid et factuel. Ce simple changement qui peut sembler anodin permet de gagner énormément de temps sur une expérience traditionnelle, rendant ainsi le jeu l’outil idéal pour la recherche.

Baba Yuga :

Baba Yuga Koboldgames

Dans Baba Yuga, le joueur prend le rôle d’une jeune fille dont le rôle est d’amener la sorcière Baba Yuga à son jugement. Mais durant le voyage, des liens vont se créer entre le joueur et Baba Yuga. Qu’allez-vous faire? Conduire Baba Yuga à votre objectif par tous les moyens ? Ou allez-vous faire preuve d’empathie et permettre à Baba Yuga quelque liberté ? Et surtout quel est le secret de la sorcière ?

Dans le jeu Baba Yuga, le joueur devra sonder son for intérieur et découvrir ses penchants pour l’empathie ou la domination.
Le titre s’annonce pour l’instant à la fois enchanteur mais aussi très sombre dans son développement et son propos. En effet, le joueur aura le choix de torturer Baba pour la faire avancer et ainsi poursuivre sa mission quoi qu’il en coûte. Mais le jeu en vaut-il la chandelle ?

Le jeu est dans la digne lignée des jeux Koboldgames car il nous met en face d’un choix moral et surtout il gamifie certains principes sociaux. Le jeu passe donc un cap en proposant une démarche philosophique et réfléchie sur la force de l’empathie par rapport au sens du devoir. À voir maintenant ce que va donner le jeu lors de sa sortie.


Conclusion :

Le studio Koboldgames propose une vraie démarche artistique et engagée dans chacun de ses projets et c’est très rafraîchissant. Voir des studios qui cherchent constamment à faire évoluer le médium vidéoludique est un véritable plaisir et en Suisse, nous regorgeons de talents qui cherchent à le faire.

Espérons que Koboldgames continuera dans sa foulée et que le jeu Baba Yuga sera couronné de succès auprès du public et des critiques. En tout cas, nous, on a hâte d’en voir plus de ce studio !

Article écrit par Ailoas le 06.06.2018

Vous pourriez apprécier

JIS #12 : Momo-Pi – Persephone, le jeu d’énigmes suisse-japonais

JIS #11 : Ozwe Games – Anshar Online, le MMO spatial en VR !

JIS #10 : Sunnyside Games – Inlight, l’aboutissement de Towaga !

JIS #9 – Okomotive – FAR : Lone Sails, le “Limbo” suisse ?

Tags: , , , ,

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter cet article!

Vous devez être connecté pour commenter.