Cuphead - C'est dans les vieilles théières qu'on fait le meilleur thé ! - Asgard GG
Cuphead – C’est dans les vieilles théières qu’on fait le meilleur thé !
Par Ailoas le 11.10.2017

Bonjour à tous.
Aujourd’hui nous allons parler du jeu indépendant du moment : Cuphead !

Cuphead est un jeu mêlant des phases de shoot’em up et de plates-formes, et de longues phases de boss-fights particulièrement difficiles. Le jeu a été développé et édité par le studio MDHR dont il est le premier jeu. Il a été principalement créé par deux frères canadiens, Chad et Jared Moldenhauer, employés du studio MDHR.
La direction artistique du titre a été pensée pour nous rappeler les dessins animés des années 30 comme on pouvait le voir à l’époque chez Fleisher Studios ou encore dans les débuts de Walt Disney.

Un hommage graphique au dessin animé des années 30 :

Rarement dans ma vie, j’ai eu affaire à une direction artistique aussi cohérente et aussi imaginative.
Chaque personnage, chaque boss, chaque pnj, chaque ennemi basique semble avoir été imaginé pendant des heures tellement leur design cartoon est parfait.

On a vraiment l’impression qu’un travail incroyable a été fourni autour de la direction artistique pour offrir un hommage au dessin animé des années 30.
Et à juste titre ! Car pour créer chaque instant du jeu, les créateurs ont décidé d’utiliser les mêmes techniques qu’utilisaient les animateurs à l’époque ! Des dessins faits main et des décors faits entièrement à l’aquarelle!

On peut même voir dans énormément de personnages et boss qu’on va rencontrer dans le jeu des clins d’œil au dessin animé de Fleisher Studios (Betty Boop, Popeye) et de Walt Disney.
Les thèmes abordés dans le jeu restent malgré tout assez adultes et on pourra les comparer au dessin animé des frères Fleisher avant qu’ils aient dû revoir leur sujet suite à la création du Code Hays qui les a obligé à s’autocensurer.
On peut notamment le voir via la vidéo que j’ai mise ci-dessous, venant du studio Fleisher avant la censure du Code Hays.

Un mélange de gameplay à l’ancienne :

Une autre grande force du jeu est son gameplay. Un gameplay à la fois dur à masteriser mais facile à prendre en main.

Le jeu se déroule principalement en type de niveau.

Nous avons les niveaux de run’n gun qui nous demandent de traverser un niveau de plates-formes rempli d’ennemis tout en récupérant des pièces sur notre passage ; pièces qui nous serviront par la suite à acheter des nouveaux pouvoirs et améliorations.

Et sinon, nous avons les niveaux de boss-fight. Dans ces niveaux, nous nous retrouvons seul contre un boss que nous devrons tuer en évitant de prendre des coups.
Mais évidemment, ce ne sera pas de tout repos ! Car le jeu ne vous fera aucun cadeau ! La difficulté est dosée pour vous imposer un vrai challenge et fera tout pour mettre vos nerfs à l’épreuve ! Mais nous reviendrons sur ce point au prochain point de notre test.

Un jeu trop dur ?

J’ai vu de ci et de là que beaucoup avaient des soucis avec la difficulté du jeu. Le jugeant trop dur, voire trop punitif.

Alors oui, le jeu est dur, très dur même. Le jeu ne fait aucun cadeau et je ne serais pas étonné de voir énormément de gens prendre des heures sur le même boss pour comprendre ses patterns et comprendre comment le battre.
Mais nous sommes ici devant un chef d’oeuvre de game design : malgré les difficultés et les moments de rage, on trouvera tout le temps un moyen efficace d’éviter les projectiles ou de vaincre notre ennemi.

On n’aura jamais la frustration d’avoir perdu car le boss est impossible, mais on aura la frustration de ne pas avoir pas réussi à esquiver au bon moment. On a donc un effet “Dark Souls” car malgré la difficulté des épreuves, la victoire n’en est que plus savoureuse.

Et c’est pour cela que pour moi, Cuphead est un peu devenu le ”Dark Souls” des jeux de shoot’em up/plates-formes.

Une bande son jazzy incroyable :

Dernier point mais pas des moindres : la bande son.
Comme pour le reste de l’oeuvre, la bande son a été particulièrement soignée, et elle constitue à elle seule un hommage à la musique jazz des années 30 !

Chaque musique a une vraie personnalité et son identité qui va avec le boss pour laquelle elle a été composée.
Kristofer Maddigan, l’homme derrière cette bande son a effectué un travail remarquable pour réussir à donner une grande cohérence musicale durant tout le jeu et vraiment créer une harmonie entre l’aspect graphique du jeu et son aspect musical.

Conclusion :

Cuphead est le jeu du moment ! Si vous n’avez pas peur de vous mettre à l’épreuve et d’un défi bien relevé, le jeu est parfait. Aussi bien graphiquement, musicalement, qu’au niveau du game-feel éprouvé, il n’y a rien à jeter.

C’est un plaisir de jeu constant et quand on bat un boss après de longues heures de combat, on n’attend qu’une chose : le prochain boss.

Article écrit par Ailoas le 11.10.2017

Vous pourriez apprécier

Gamescom 2017 : Conférence Xbox – Le ”treehouse” de Microsoft

E3 2017 : Conférence Microsoft – Une conférence coup de poing !

Yooka-Laylee – Le digne héritier des jeux Rare ?

Tags: , , , ,

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter cet article!

Vous devez être connecté pour commenter.