Qu'est-ce que la Blockchain peut apporter au jeu vidéo ? - Asgard GG
Qu’est-ce que la Blockchain peut apporter au jeu vidéo ?
Par Ravengar le 19.12.2018

En 2009 apparaissait une cryptomonnaie qui a beaucoup fait parler d’elle : le Bitcoin. L’une des innovations importantes qu’apportait cette nouvelle monnaie était la technologie permettant ses transactions : la Blockchain. A priori rien à voir avec le jeu vidéo donc, et pourtant aujourd’hui certains studios de développement comme B2Expand se spécialisent dans l’exploitation des possibilités qu’offre cette technologie.

Quels sont donc les nouveaux horizons offerts au jeu vidéo par la Blockchain ?

 

La Blockchain c’est quoi ?

Pour commencer qu’est-ce que la Blockchain ? La Blockchain c’est un protocole informatique qui permet le stockage et la transmission d’information qui a pour particularité principale de ne pas avoir d’organe central de contrôle. C’est-à-dire que la Blockchain et son historique ne sont pas détenus par un ordinateur central mais par un grand nombre de serveurs (appelés les nœuds du réseau). Voici donc schématiquement comment s’effectue un système de Blockchain :

Illustration BlockChain

Les principaux intérêts de ce système sont la transparence puisque tous les acteurs ont accès à l’historique de la chaîne mais ne peuvent la falsifier. Cette sécurité permise par l’absence d’organe principal permet donc des transactions ayant de la valeur de pair à pair sans intermédiaire. La Blockchain pourrait donc être comparable à un livre de compte public mais infalsifiable.

 Les perspectives dans l’industrie vidéoludique

Mais une fois de plus, le lien avec le jeu vidéo semble ténu. Pour tenter de comprendre les enjeux et perspectives qu’offre la Blockchain au jeu vidéo, nous avons pu interroger le studio B2Expand qui développe des jeux en lien avec la BlockChain .

Interview

Ravengar : Dans un premier temps un des intérêts avancés est la propriété réelle accordée au joueur sur les assets virtuels qu’il a achetés. C’est aussi ce que propose votre jeu Beyond the Void. Qu’est-ce que cela change pour les joueurs, quelles perspectives sont ouvertes par cette propriété réelle ?

 

B2expand logo Blockchain

 

B2Expand : Dans la plupart des jeux vidéo, les items que le joueur achète pour enrichir son expérience (skins, avatars, coffres, …) sont stockés sur les serveurs du jeu. S’il arrête de jouer, ou s’il perd son compte ou rencontre des problèmes techniques ; il est possible que le Beyond the Void Blockchainjoueur perde ces items digitaux. C’est au studio de décider s’il conserve ou supprime les items du joueur.

C’est un problème de confiance. La possibilité de perdre ses items numériques à court ou moyen terme les rend éphémères et limite leur valeur.

Si le joueur est propriétaire de ses items numériques, alors cette méfiance disparaît. Il a le contrôle sur ses items et donc sur ce qu’il en fait. Il peut donc décider de les conserver ou même de les échanger/vendre à d’autres joueurs sur un marché d’occasion d’item de jeux, comme celui que nous avons créé dans le Nexarium.

Les items cosmétiques que nous créons en tant que studio ne sont pas stockés sur des serveurs privés, mais sont enregistrés sur la Blockchain Ethereum de façon décentralisée. Cette technologie étant infalsifiable, cela nous permet d’assurer à un joueur qu’il aura toujours son item dans son inventaire, quoi qu’il arrive (qu’il soit banni du jeu ou qu’il arrête d’y jouer, …). En tant que studio, nous n’avons pas plus de “pouvoir” que les joueurs sur les items. Nous n’avons pas les moyens de supprimer un item de leur inventaire. Le joueur retrouve donc la confiance.

De plus, les items n’ont plus aucune limite de durée et leur valeur peut même évoluer en fonction de la rareté de l’item basée sur l’offre et la demande. 

 

Ravengar : Ces assets virtuels pourraient également être interchangeables entre jeux partenaires, comment cela fonctionne-t-il ?

 

B2Expand : La Blockchain est publique c’est-à-dire que l’information qui y est enregistrée est accessible à tous. C’est sur ce concept simple que repose le cross-gaming.

Blockchain Cross GamingAinsi lorsqu’un joueur possède un item de jeu Blockchain dans un jeu, nous pouvons avoir accès à cette information. Dans un premier temps, nous avons décidé de créer un cross-gaming reposant uniquement sur des items cosmétiques. Ainsi, en fonction de l’information que nous lisons sur l’inventaire Blockchain du joueur, nous affichons une image spécifique dans notre jeu. Un item Blockchain peut être interprété différemment en fonction du jeu dans lequel il est utilisé.

Par exemple l’item cosmétique Crystalibur, est représenté par un vaisseau spatial avec des cristaux dans le jeu Beyond the Void, alors qu’il est représenté par un voilier avec des cristaux dans le jeu partenaire Spells of Genesis.

C’est une belle opportunité pour les joueurs. Le temps et l’argent qu’ils investissent dans leurs jeux favoris peuvent leur faire découvrir de nouveaux jeux dans lesquels ils auront déjà des items grâce au cross-gaming ! C’est aussi un bel outil de communication et de promotion pour les studios partenaires.

Les possibilités sont infinies !

 
Ravengar : La Blockchain offre donc des opportunités aux joueurs, des outils de communication pour les studios, mais aussi de financement. Vous avez vous-même développer le Nexium pour financer votre projet, pouvez-vous nous en dire plus ?

 

B2Expand : Le Nexium est un token, une monnaie digitale, basée sur la Blockchain Ethereum. À la différence des coins, tels les célèbres Bitcoins et Ethers, le token ne peut pas être “miné”, sa quantité est donc limitée. Le Nexium a été créé Nexiumfin 2016 lors d’une ICO (Initial Coin Offering) afin de financer notre premier projet. Ce fût la première ICO en France.

Le Nexium est aujourd’hui utilisé par les joueurs dans notre magasin en ligne, appelé le Nexarium, pour acheter des items cosmétiques, tels que des skins de vaisseaux, des avatars, des coffres, … Les joueurs ont également la possibilité de vendre leurs items cosmétiques à d’autres joueurs, qui les achètent en Nexium. Les échanges sont effectués sur la Blockchain, ils sont donc entièrement traçables et sécurisés.

Le Nexium s’achète sur des places de marché en ligne, en échange d’une certaine quantité de Bitcoin.

 

Ravengar : L’utilisation de la BlockChain pour le développement de jeu est-t-elle confinée à des jeux à l’expérience multijoueur ? Oriente-t-elle les interactions vers des interactions marchandes, ce autant à l’intérieur du jeu que dans les espaces périphériques (store etc…) ?

 

B2Expand : La Blockchain est un registre de transactions décentralisé. Les transactions sont réalisées entre plusieurs utilisateurs, elles nécessitent un émissaire et un receveur pour recevoir le message. C’est donc une technologie qui nécessite plusieurs utilisateurs. Les jeux basés sur ce système de transaction sont donc destinés à être multijoueurs. Cependant, si ce système de transaction est utilisé sur un magasin en ligne, alors le jeu peut lui reposer sur d’autres mécaniques. C’est l’exemple de HashRush, qui est un jeu de stratégie en temps réel en solo.

 

Ravengar : La Blockchain oriente-t-elle l’approche du jeu comme d’un jeu-service ?

 

B2ExpandLes jeux-services sont des jeux qui sont continuellement mis à jour par l’éditeur. La Blockchain étant une technologie encore peu mature, les jeux qui sont aujourd’hui développés en lien avec cette technologie peuvent être de deux sortes :

  • Des jeux qui exploitent la technologie à un moment t. Ce sont donc des jeux avec une durée de vie limitée qui ne sont donc pas des jeux “as a service”.
  • Des jeux qui seront régulièrement mis à jour afin de suivre l’évolution de la technologie pour proposer une expérience toujours plus enrichissante. La vente d’items cosmétiques, de parcelles, de cartes, … en édition limitée et dont le prix fluctue supporte bien cette vision.

La Blockchain peut donc être vue comme une technologie permettant de faire évoluer l’expérience de jeu au fil du temps. Elle peut aussi être vue comme un nouveau moyen de paiement pour souscrire à ces jeux-service.

 

Conclusion

La Blockchain est certainement appelée à se développer et changer certaines de nos habitudes de consommation autour et à l’intérieur du jeu vidéo. Si aujourd’hui les jeux proposent principalement un marché autour d’assets cosmétiques, il est probable que demain l’économie Blockchain soit de plus en plus intimement liée au gameplay des jeux utilisant cette technologie. Si les jeux utilisant la Blockchain tendent à redonner la main aux joueurs sur le contrôle de leurs assets afin de les intéresser au marché concernant ces assets, ils promeuvent donc également en creux l’approche de la sphère ludique comme d’une sphère marchande ayant des effets extérieurs à son propre cercle interne.
Cette vision qui tend à marchandiser la sphère du jeu est présente dans l’industrie depuis déjà un certain temps à travers les micro-transactions etc… Elle semble cependant ici trouver une expression nouvelle en retirant le contrôle que pouvaient avoir les studios en tant qu’organe central.

Cette approche du jeu continue donc de soulever des problèmes au niveau de la définition même du jeu, puisque toutes les définitions orthodoxes du jeu de Johan Huizinga à Roger Caillois en passant par Bernard Suits ont toujours défini la sphère du jeu comme une sphère se construisant par opposition à la sphère de la vie (et donc de l’économie) ordinaire.

Peut-on donc encore considérer une activité dont l’économie interne est en lien étroit avec celle du monde extérieur comme un jeu ? Si oui, comment la différencier avec d’autres activités comme le travail ? Car il semble à peu près certain que si l’accent se met de plus en plus sur la valeur “réelle” d’assets de jeu alors cela promet également un renouvellement du farming comme pratique lucrative dont on s’accorde généralement à dire qu’elle relève plus du travail que du jeu. L’arrivée de la BlockChain est donc à suivre de près puisque tout en ouvrant de nouvelles perspectives au jeu vidéo notamment du point de vue des modèles économiques, elle nous pousse encore et toujours à nous questionner sur la nature du médium.

 

Article écrit par Ravengar le 19.12.2018

Vous pourriez apprécier

noetic lance sa campagne participative pour un Gaming Center !

JIS #7 : Koboldgames – La gamification au centre du développement !

La micro-transaction est-elle la mort du jeu ?

Les jeux narratifs sont-ils vraiment des jeux vidéo ?

Tags: ,

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter cet article!

Vous devez être connecté pour commenter.