Spider-Man Far From Home - Le retour de teenage Peter ! - Asgard GG
Spider-Man Far From Home – Le retour de teenage Peter !
Par Ailoas le 10.07.2019

Spider-Man Far From Home est enfin sorti ! Et il a la difficile tâche de relancer l’intérêt des spectateurs après l’incroyable Avengers : Endgame. Cette suite au très sympa Homecoming arrivera-t-elle à relancer une hype pour une nouvelle décennie ? Ou le film sera-t-il un autre Marvel qu’une fois vu, on aura déjà envie d’oublier ?
Je vous donne mon avis et comme d’habitude, sans spoil !

Spider-Man Far From Home – Peter a besoin de vacances

Après les événements décrits lors d’ Avengers : Endgame, le monde a besoin de nouveaux héros. Et c’est vers Peter que tout le monde se tourne, pensant qu’il est le plus à même d’incarner cette nouvelle génération d’Avengers à venir. Mais Peter ne se sent pas prêt à devenir le héros dont le monde a si besoin. Il veut juste profiter de son voyage d’études pour vivre sa vie d’adolescent normal et espérer pouvoir enfin réussir à décrocher un bisou de la part de MJ.

On est donc ici devant un teenage movie : Peter va tenter à tout prix de vivre sa vie en mettant de côté son costume de Spider-Man. Mais est-ce que cela pourrait être un point fort du film ? Est-ce qu’on avait besoin d’un film beaucoup plus “feel good” après ce qu’on a eu dans Endgame ?

L’homme-araignée voyage à travers l’Europe ! Bonne idée ou pas ?

Comme dit précédemment, le film s’attarde en grande partie sur le personnage de Peter plutôt que son alter-ego super-héroïque. On va donc suivre le jeune adolescent durant tout son voyage à travers l’Europe. De Venise à Prague, en passant par Londres, le film regorge d’environnements divers et variés qui permettront aux spectateurs de voyager en même temps que la classe de Peter Parker. Ce qui sur le papier est très sympa, mais qui dans le film semble juste longuet et sans réel intérêt.

Je m’explique : le seul intérêt de voir Spider-Man dans un autre environnement que son quartier de New York, c’est pour qu’il passe du statut de “Friendly Neighbourhood Spider-Man” à un héros connu dans le monde comme les Avengers. On veut donc uniquement montrer l’évolution du personnage et l’impact émotionnel qu’ont eu les événements des derniers films sur son comportement. C’est d’ailleurs le thème central du film : comment Spider-Man va-t-il accueillir son héritage laissé par ses mentors ? Va-t-il être à la hauteur ? Ce qui devient intéressant à suivre seulement en fin d’acte 2 du film.

Le fait d’expatrier l’homme-araignée a aussi pour but de créer des quiproquos prêtant à rire et à créer une suspicion de la part de ses camarades sur son identité secrète. Et évidemment le film va s’appuyer sur ces situations durant toute la première partie du film pour faire rire. Mais malheureusement le film n’arrive vraiment à décoller qu’à la fin de l’acte 1. Et jusqu’à ce moment, vous risquez de vous ennuyer devant l’humour approximatif de cette partie.

En ressort donc que cette idée de voyage était surtout un prétexte pour faire voyager le spectateur, car si le but était uniquement de faire évoluer le statut de Spider-Man, il aurait été plus logique de le mettre face à une menace plus imposante que tout ce qu’il a connu.

Spider-Man Far From Home

Spider-Man à Londres ou encore à Berlin !

La vie d’adolescent de Peter :

Je l’ai dit dans la partie précédente : le film va longuement s’attarder sur les vacances de Peter ainsi que son histoire d’amour avec Michelle Jones. Mais est-ce une mauvaise idée ou un prétexte comme on a pu le voir pour la partie voyage ?

Étonnamment non. Si l’aspect voyage est selon moi raté, les quelques scènes s’attardant sur la relation Peter – MJ sont très bien amenées. On suit vraiment une petite amourette comme on en a tous connu lors de notre adolescence. A la fois baignée dans une timidité ambiante et dans le sur-romantisme, la relation entre les deux personnages se laisse suivre sans jamais être trop lourde.

Le personnage de MJ apporte aussi un souffle assez frais en présentant un personnage féminin assez drôle et subtil dans son humour. Alors qu’elle était assez effacée lors de Homecoming, on a ici un personnage fort avec des convictions. On a donc ici une des forces du film qui arrive assez bien à créer le lien qui doit unir Peter et Michelle.

Mysterio : Un personnage sous-exploité

Parlons maintenant de ce qui pour moi restera mon gros point noir dans ce film : Mysterio. Je trouve que le film a eu de très bonnes idées sur le développement apporté au personnage, sa construction, son histoire et ses pouvoirs, mais il reste malgré tout trop peu exploité.

Mysterio est présenté ici comme un héros venu d’une autre Terre du multivers pour empêcher que la Terre de Spider-Man se fasse détruire comme l’a été sa version. On nous présente donc un personnage qui va prendre le rôle de mentor voire de grand frère de Peter Parker pendant la première partie du film.

Mais quand on connaît le personnage du comics ou du dessin animé de 1994, on sait plus ou moins à quoi s’attendre au niveau de ses capacités et de ses pouvoirs. Et justement, c’est en tant que fan que je pense que le manque de séquences mettant en scène ses pouvoirs se fait le plus sentir. On a droit uniquement à une longue séquence qui illustre avec brio ses capacités. Et j’ai eu un sursaut d’excitation durant cette scène, voyant arriver ce que j’attendais depuis au moins 1h de film ! Et c’était ce que je voulais voir !

Mais malheureusement, le film n’aura pas le luxe de nous offrir une seconde scène de ce calibre. Au contraire, le film résout la situation finale, qui aurait pu offrir cette seconde scène tant espérée, avec un dédain des plus certains pour les fans du personnage.

Pour résumer : Mysterio a une bonne histoire, il est bien écrit, mais si vous le connaissez des comics, il y a de grandes chances que vous restiez sur votre faim.


Conclusion :

Spider-Man Far From Home est une suite sympa à suivre dans son second et dernier acte de film. Il aura le mérite de réussir à présenter Mysterio et donner envie aux spectateurs d’en voir un peu plus via les comics ou les diverses séries sorties sur Spider-Man. Le film réussit aussi à faire évoluer le personnage de Peter Parker en le faisant prendre conscience de ses responsabilités et on a même l’impression de le voir grandir durant le film.

Le film n’est donc pas excellent, loin de là. Mais il reste un Marvel très convenable qu’on peut revoir avec plaisir sans trop de soucis. A conseiller avant de voir les futurs films assurément, mais pas d’urgence vitale tant le scénario n’amène rien qui pourrait être significatif pour le futur de la saga MCU. Un film qui aurait mieux fait de commencer l’acte 4 du Marvel Cinematic Universe, plutôt que de mettre fin à l’acte 3.

Article écrit par Ailoas le 10.07.2019

Vous pourriez apprécier

Aquaman, Shazam : le DC Extended Universe peut-il remonter la pente ?

Avengers : Endgame – La conclusion parfaite ?

Captain Marvel – Le premier film Marvel sur une femme forte !

Dragon Ball Super : Broly – Une très bonne réinterprétation !

Tags: , , , , , , ,

1 commentaire

[…] Namco a aussi profité de cette occasion pour nous montrer un peu de gameplay de Gogeta version film Broly qui devrait arriver […]

Ping du 06.08.2019 à 20h15

Vous devez être connecté pour commenter.