The Game Awards 2018 - Et les grands gagnants sont... - Asgard GG
The Game Awards 2018 – Et les grands gagnants sont…
Par Ashmaker le 07.12.2018

En cette belle nuit du jeudi 6 décembre se tenaient les The Game Awards 2018, la 5ème édition de la cérémonie annuelle qui récompense les meilleurs jeux vidéo de l’année. Démarrant à 2h30 du matin, nous avons eu droit à 4 heures de remise de prix entrecoupées de nombreuses annonces. Et comme tout bon reporter qui se respecte, j’ai décidé de sacrifier ma journée de vendredi pour accompagner bon nombre d’entre vous lors de cette nuit blanche dédiée au meilleur du gaming ! Pour toutes les annonces, je vous dirige vers l’excellent article d’Ailoas, qui a également choisi le journalisme plutôt que le sommeil !

Petit rappel : les nominés sont choisis par un jury d’une soixantaine de journalistes jeux vidéo et les gagnants sont choisis par une combinaison du vote de ce jury et du public, et ceci afin d’éviter que des jeux avec un budget marketing gigantesque – non, je ne cible personne – ne possède un énorme avantage sur la concurrence !

Vous pourrez également retrouver la liste résumée de tous les gagnants en fin d’article, et pour voir (ou revoir) la cérémonie des The Game Awards 2018, c’est juste ici :

Retrouvons donc sans plus tarder les résultats de chaque catégorie, dans l’ordre de la cérémonie présentée par le créateur des The Game Awards, Geoff Keighley !

Bienvenue aux The Game Awards 2018 !

La cérémonie commence donc avec en première catégorie le meilleur jeu d’action, et le gagnant est annoncé par Josef Fares, le directeur de “A Way Out”. Et le premier jeu récompensé lors des The Game Awards 2018, le meilleur jeu d’action de 2018 est…

Le roguevania du studio bordelais Motion Twin a fait énormément parler de lui dans la presse pour ses mécaniques et son système de combat similaire à la célèbre série des Souls. De plus, il avait déjà remporté la catégorie “Best Indie Game” aux Golden Joystick Awards cette année, et son succès est encore confirmé par ce résultat.

La catégorie suivante présente le meilleur jeu de rôle de 2018, et c’est probablement une des plus compliquées à départager pour beaucoup de joueurs : la démo d’Octopath Traveler avait eu un succès retentissant, et le jeu était même en rupture de stock peu après la sortie de la Switch. Ni no Kuni II et Dragon Quest XI sont des chouchous des fans, et puis faut-il présenter Monster Hunter: World ? Et donc le meilleur jeu de rôle de 2018 est…

J’ai envie de dire que ce n’est pas une surprise, mais ce serait mon côté totalement partial qui prendrait le dessus, puisque je mettrais même Monster Hunter: World en Game of the Year ! Selon moi, ce qui a fait pencher la balance en faveur de Monster Hunter: World est très simple : une licence avec une longue histoire sur console portable, une arrivée sur console de salon et PC parmi les plus attendues de ces dernières années, qui plus est réussie en dépit de quelques bugs récurrents, et tout simplement un excellent jeu qui révolutionne la plupart des codes établis sur une décennie d’expérience.

Après ces deux catégories majeures qui ont lancé le rythme de cette cérémonie, Geoff Keighley a présenté en succession rapide la quasi-totalité des gagnants des catégories esports. Les voici ci-dessous :

  • Meilleure équipe esport : Cloud 9
  • Meilleur jeu esport : Overwatch
  • Meilleur événement esport : Championnats du monde de League of Legends
  • Meilleure présentatrice esport : Eefje “Sjokz” Depoortere
  • Meilleur entraîneur esport : Bok “Reapered” Han-gyu
  • Meilleur moment esport : Remontée de C9 face à FaZe en finale des ELeague Major au bout de 2 phases de temps additionnel

Une dernière catégorie avant un interlude, celle du meilleur jeu étudiant de l’année, qui est décerné à…

  • Meilleur jeu étudiant : Combat 2018 !

Un jeu réalisé par des étudiants norvégiens de l’Inland Norway University of Applied Sciences, qui devrait sortir au mois d’août 2019.

On n’a pas encore fait un quart du chemin !

Après ces quelques Awards, la cérémonie commence pour de bon avec un discours collaboratif de trois invités de marque qui n’ont pas vraiment l’habitude de se retrouver sur la même scène en même temps : Reggie Fils-Aimé, pour Nintendo, Phil Spencer pour Xbox, et Shawn Layden, pour Playstation. Suite à ce discours, The Game Awards 2018 s’est fendu d’un mini-concert live au thème décidémment vidéoludique, et dirigé par nul autre qu’Hans Zimmer lui-même ! Spoiler alert (pardon, alerte divulgâchage), Hans Zimmer et son orchestre feront plusieurs apparitions pendant la cérémonie, et à chaque fois, ce sera du Hans Zimmer comme on l’aime : tout simplement épique.

Après cet interlude discursif et musical, on revient à la remise des prix. Et puisqu’une cérémonie dédiée au jeu vidéo n’aurait pas beaucoup de sens aujourd’hui sans la présence de créateurs de contenu, deux Youtubers bien connus sont venus pour présenter le meilleur jeu narratif : Jacksepticeye et Pokimane.

Quand on voit la liste des nominés, avec Detroit: Become Human et Life is Strange 2, on devrait se dire : “Oh, mais il y a deux jeux purement narratifs dans le lot, ils devraient avoir un avantage !” Mais est-ce vraiment le cas ? L’attention portée aux histoires racontées dans le jeu vidéo est vraiment passée au premier plan, notamment dans le genre du RPG et de l’open world. Et donc le grand vainqueur de la narration et de l’histoire cette année est…

Bon, faut-il s’attendre à ce que The Game Awards 2018 devienne Red Dead Redemption 2 Awards 2018 ? En tant que joueur PC, je m’y oppose, mais on ne peut pas nier que RDR2 est tout simplement excellent. Rappelez-vous quand Rockstar avait simplement changé son logo Twitter de couleur (du jaune au rouge), et que tout le monde était devenu fou à l’idée même de Red Dead Redemption 2. C’est le niveau de hype qui existait autour de RDR2 avant même son annonce, et dire que ce jeu a réussi à satisfaire l’attente qu’il a créée est un des plus beaux compliments que l’on puisse faire à un jeu vidéo. Alors oui, attendons-nous à davantage de récompenses pour Red Dead Redemption 2 !

Rosa Salazar et Christoph Waltz, les acteurs d’Alita: Battle Angel, le film de James Cameron basé sur le manga Battle Angel Alita (ou Gunnm pour les puristes) de Yukito Kishiro, qui sortira le 14 février 2019 aux USA, présentent le trophée de la meilleure performance. Et le ou la meilleur.e doubleur.se est…

  • Meilleure performance : Roger Clark dans le rôle d’Arthur Morgan, Red Dead Redemption II !

Bon, on disait quoi sur Red Dead Redemption II ? Ah oui, vous allez souvent voir ce nom ! Mais c’est amplement mérité pour Roger Clark qui délivre une performance plus que convaincante dans le rôle difficile du personnage principal de RDR2, qui, on le rappelle, vient d’être élu meilleur jeu narratif de 2018.

Le chanteur du groupe Panic! at the Disco, Brendon Urie, monte sur scène pour présenter la récompense suivante et bien entendu, il s’agit de la meilleure bande-son de jeu vidéo de l’année 2018. Et le jeu dont la bande-son a charmé le jury et le public est…

  • Meilleure bande-son : Red Dead Redemption II !

Non, là, je commence à manquer de choses à dire. La bande-son du jeu a été composée par Woody Jackson, qui n’a pas su empêcher sa voix de trembler au moment de recevoir la récompense.

  • Meilleure conception audio : Red Dead Redemption 2 !

Quatre à la suite ! Le trophée tant convoité du Game of the Year serait-il déjà dans les larges poches de Rockstar ?

La récompense suivante est pour la meilleure direction artistique d’un jeu vidéo en 2018, et le titre est attribué à…

On prend les mêmes et on reco… Ah non, une catégorie avec Red Dead Redemption II en lice, et ce n’est pas lui qui l’emporte ?! Un testament à la vision artistique et au style graphique de Return of the Obra Dinn, qui est le second jeu développé par Lucas Pope, l’auteur de Papers, Please.

Les deux récompenses suivantes sont rapidement annoncées :

The Game Awards 2018 tient à rappeler que le monde du jeu vidéo a bien grandi !

Ce sont les deux doubleurs principaux de God of War, Sunny Suljic (Atreus) et Christopher Judge (Kratos, pourquoi n’a-t-il pas remporté le trophée de la meilleure performance ? Je ne sais pas, mais sa voix me donne toujours autant de frissons !), qui viennent présenter la récompense du meilleur créateur de contenu de 2018. Et cette personne n’est autre que…

  • Meilleur créateur de contenu : Ninja !

Malgré toutes les controverses sur Ninja, on ne peut nier qu’il est celui qui a mis le mot “stream” sur les lèvres de toutes les personnes qui n’en avaient jamais entendu parler auparavant. Son succès hallucinant, et bien entendu le montant tout aussi incroyable de ses revenus, a fait comprendre au monde entier que oui, on peut (amplement) gagner sa vie en jouant aux jeux vidéo, et non, ce n’est pas juste un hobby mais un vrai métier qui demande un investissement personnel important pour en vivre.

L’acteur Joe McHale présente la récompense du meilleur joueur esports de l’année 2018. C’est une catégorie extrêmement complexe à juger : elle comprend plusieurs jeux différents avec des communautés de joueurs qui ne se transfèrent pas d’un jeu à l’autre, et des talents très différents pour les meilleurs joueurs de chaque jeu. Mais une constante demeure : la capacité d’un ou plusieurs de ces “top players” à dominer la compétition. Et sur ce critère, The Game Awards 2018 a élu le meilleur joueur esport de l’année :

  • Meilleur joueur esport : Dominique “SonicFox” McLean !

Les catégories suivantes sont traitées en rapide succession par Geoff Keighley. Mais ce n’est pas parce qu’elles n’ont pas de présentateur dédié qu’elles ne sont pas tout aussi importantes, surtout pour les gagnants !

La dernière partie : moins de dix catégories restantes !

Ninja revient, cette fois en tant que présentateur, et il est accompagné de Pepe the King Prawn, la marionette, pour présenter la récompense The Game Awards 2018 au meilleur jeu indépendant de l’année. Parmi les nominés, quatre des cinq jeux ont déjà remporté une récompense : Dead Cells, Into the Breach, The Messenger et Return of the Obra Dinn. Alors quel est le meilleur jeu indépendant de l’année 2018 ?

  • Meilleur jeu indé : Celeste !
  • Games for Impact : Celeste !

La catégorie “Games for Impact” met en avant les jeux qui créent le débat, ou qui attirent l’attention sur un sujet social important en transmettant un message. Dans le cas de Celeste, il s’agit d’un message sur la gravité des cas d’anxiété et de dépression, qui sont représentés dans le jeu par un dédoublement de sa personnalité qui apparaît donc physiquement et a un impact sur l’écran de jeu. Le but de Celeste étant de gravir une montagne par une série de niveaux de plateformes, ces autres personnalités vont causer des “glitchs” dans le jeu, poussant Celeste (et donc le joueur) à abandonner son objectif et tout laisser tomber. Bien que n’étant pas forcément la représentation la plus subtile de la dépression, le résultat est là : un message pour pousser l’entourage et les proches de personnes souffrant de ces problèmes à prendre conscience des difficultés qu’ils peuvent causer, mais aussi un message pour toutes celles et ceux qui se sont déjà retrouvés dans ces situations à ne pas baisser les bras.

Après le couronnement de Celeste dans deux catégories, Ed Boon, le co-créateur de Mortal Kombat et d’Injustice, est monté sur scène pour présenter la récompense pour le meilleur jeu de sport / de course en 2018 :

Puis Lena Raine, la compositrice de la musique de Celeste, et membre de l’orchestre mené par Hans Zimmer durant la cérémonie, est revenu sur scène, cette fois pour délivrer la récompense de meilleure conception de jeu en 2018 :

Au moment de l’annonce, une énorme vague d’applaudissements et de manifestations de joie dans le public permet de voir à quel point les fans ont adoré ce jeu. Et encore une fois, Red Dead Redemption II se fait voler la vedette. Peut-être que l’histoire n’est pas écrite finalement ? Et d’ailleurs, immédiatement après l’annonce, c’est au tour de la catégorie du meilleur jeu d’action / aventure :

  • Meilleur jeu d’action / aventure : God of War

Avant de dévoiler ce que tout le monde attend, The Game Awards 2018 fait un tour du côté du jeu en ligne, avec les deux catégories suivantes, présentées par nul autre que les frères Russo eux-mêmes, qui ne manquent pas l’occasion de faire une blague sur la fin d’Infinity Wars ! Deux grands monsieurs du cinéma pour offrir deux trophées au jeu qui a été soutenu par du nouveau contenu toute l’année et s’est constamment amélioré :

  • Meilleur jeu en développement continu : Fortnite
  • Meilleur jeu multijoueur : Fortnite

Fortnite rafle la mise, mais est-ce vraiment une surprise ? Fortnite n’est pas en course pour le titre de Game of the Year, mais si on se basait uniquement sur les chiffres, il l’emporterait haut la main. Sans l’ombre d’un doute et ce n’est pas un jugement de valeur (puisque j’ai arrêté d’y jouer avant même la sortie du mode Battle Royale). Mais ce que l’on peut dire du succès rencontré cette année par Fortnite et Epic Games en général, c’est qu’ils ont définitivement trouvé le moyen d’attirer l’attention des joueurs, et de la conserver, et pour ça, ils ont dépassé leurs concurrents, de la tête et des épaules, et méritent ces deux récompenses.

Le bouquet final pour The Game Awards 2018 : le Game of the Year

Jeff Kaplan, vice-président de Blizzard Entertainment, lead designer d’Overwatch, qui avait remporté le titre de Game of the Year en 2016, fait son entrée sur scène et introduit à nouveau l’orchestre des The Game Awards, qui joue un magnifique medley des thèmes principaux de tous les jeux nominés pour la catégorie Game of the Year. Quelle introduction pour le paroxysme de la cérémonie ! Alors, quel est LE jeu de l’année ? Celui qui surpasse tous les autres ?

  • Game of the Year : God of War

God of War ! Autrement dit, pas Red Dead Redemption II ! Oui, j’insiste là-dessus, car nombreux étaient celles et ceux qui pensaient que RDR2 allait tout rafler, mais ce n’est pas le cas ! Et Red Dead Redemption II n’était pas le seul concurrent : face à Monster Hunter: World, Assassin’s Creed Odyssey, Marvel’s Spider-Man et même Celeste, il fallait bien un jeu de la qualité, de la finesse d’exécution, et capable de porter le renouveau d’une licence sur ses épaules comme God of War pour l’emporter. Un succès mérité, mais une nouvelle pointe d’amertume pour les joueurs PC et Xbox qui voient que les deux jeux les plus récompensés de cette édition 2018 des The Game Awards sont des exclusivités PS4.

Le résumé des The Game Awards 2018

The Game Awards 2018 : Catégories jeu vidéo

  • Meilleur jeu d’action : Dead Cells
  • Meilleur jeu de rôle : Monster Hunter: World
  • Meilleur jeu étudiant : Combat 2018
  • Meilleur jeu narratif : Red Dead Redemption II
  • Meilleure performance : Roger Clark dans le rôle d’Arthur Morgan, Red Dead Redemption II
  • Meilleure bande-son : Red Dead Redemption II
  • Meilleure conception audio : Red Dead Redemption II
  • Meilleure direction artistique : Return of the Obra Dinn
  • Meilleur jeu mobile : Florence
  • Meilleur jeu AR/VR : ASTRO BOT Rescue Mission
  • Meilleur premier jeu indé : The Messenger
  • Meilleur jeu de combat : Dragon Ball FighterZ
  • Meilleur jeu en famille : Overcooked 2
  • Meilleur jeu de stratégie : Into the Breach
  • Meilleur jeu indé : Celeste
  • Games for Impact : Celeste
  • Meilleur jeu de sport / de course : Forza Horizon 4
  • Meilleure conception de jeu : God of War
  • Meilleur jeu d’action / aventure : God of War
  • Meilleur jeu en développement continu : Fortnite
  • Meilleur jeu multijoueur : Fortnite
  • Game of the Year : God of War

The Game Awards 2018 : Catégories esport

  • Meilleure équipe esport : Cloud 9
  • Meilleur jeu esport : Overwatch
  • Meilleur événement esport : Championnats du monde de League of Legends
  • Meilleure présentatrice esport : Eefje “Sjokz” Depoortere
  • Meilleur entraîneur esport : Bok “Reapered” Han-gyu
  • Meilleur moment esport : Remontée de C9 face à FaZe en finale des ELeague Major
  • Meilleur joueur esport : Dominique “SonicFox” McLean

The Game Awards 2018 : Catégorie communauté

  • Meilleur créateur de contenu : Ninja

Le(s) mot(s) de la fin

The Game Awards 2018 a réussi une nouvelle fois à présenter le jeu vidéo sous ses meilleurs angles : non seulement une expérience qui rassemble des éléments visuels, audio, narratifs et interactifs, que l’on peut évaluer et comparer en catégories, mais un média social et culturel, qui est définitivement libéré de son adjectif de “niche”, par son association avec des grands noms de la musique et du cinéma, mais aussi son impact au-delà de la communauté des joueurs.

Ce qu’il fallait retenir de la soirée :

  • Le succès de God of War, le Game of the Year 2018 (et la magnifique tenue de Christopher Judge, vraiment)
  • Red Dead Redemption II et Fortnite qui n’ont pas tout remporté quand ils étaient nominés (mais qui ne sont quand même pas repartis les mains vides !)
  • Les jeux PC qui sont poussés dans l’ombre face aux exclusivités consoles, et surtout PS4
  • Les jeux indé, et leur capacité à rivaliser avec les productions AAA sur de nombreuses catégories
  • L’intervention émouvante de Dominique “SonicFox” McLean, qui est monté sur scène pour recevoir le titre de meilleur joueur esports en 2018, et en a profité pour faire passer un très fort message de respect et de tolérance envers les minorités, quels que soient leur genre, leur couleur de peau, leur origine ou leur orientation sexuelle. Et c’est un message qui a trouvé un écho tout au long de cette cérémonie.
  • Et pour finir, le jeu vidéo qui se place en égal des deux grandes industries du divertissement : la musique et l’audiovisuel, grâce à la participation de célèbres musiciens, chanteurs, cinéastes, acteurs et scénaristes pour la remise de prix.
Article écrit par Ashmaker le 07.12.2018

Vous pourriez apprécier

Game Awards 2018 : Les annonces !

Quels sont les jeux de l’année 2017 de la rédaction ?

Game Awards 2017 : Une pluie d’annonces !

Game Awards 2017 : Résultats de cette année 2017 !

Tags: , ,

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter cet article!

Vous devez être connecté pour commenter.