Game Jam Le Temps : Quand un journal suisse organise une Game Jam ! - Asgard GG
Game Jam Le Temps : Quand un journal suisse organise une Game Jam !
Par Ailoas le 10.09.2018

Bonjour à tous et à toutes,

Nous allons parler d’une Game Jam un peu particulière qui a eu lieu les 18 et 19 août dans le cadre de la cause “Créativité en Suisse” ! Nous allons aujourd’hui revenir sur la Game Jam Le Temps !

Si vous ne connaissez pas Le Temps, c’est un journal suisse édité à Lausanne. C’est le seul quotidien généraliste francophone au niveau national en Suisse ! Vous pouvez notamment lire leurs différents articles directement sur leur site ! Pour organiser cet événement, Le Temps s’est allié à une figure connue des Game Jam en Suisse : Global Game Jam Geneva ! Nous avions pu notamment parler d’eux dans notre article résumant l’édition 2018 de la Global Game Jam 2018 !

D’ailleurs si vous êtes tenté de participer à une Game Jam et de passer un bon moment en compagnie de nombreux passionnés du jeu vidéo, nous pouvons que vous conseiller de vous renseigner sur la prochaine édition de la Global Game Jam Geneva du 25 au 27 janvier 2019 !

 

Un projet de l’initiative “Créativité en Suisse”

Cette Game Jam un peu spéciale est née d’une initiative du journal Le Temps. Ce projet nommé “Créativité en Suisse” avait pour but de présenter, sur une période de deux mois, différentes activités et créations autour de l’art. Du cinéma, de la littérature, de la mode, de la gastronomie, en passant par les arts plastiques pour finir avec le jeu vidéo, le but était d’offrir une vision d’ensemble du boom de créativité que connaît la Suisse ces dernières années. Pour découvrir les différents projets proposés dans le cadre de cette initiative, je vous laisse suivre ce lien qui vous fera découvrir la “Créativité en Suisse”

 

Game Jam Le Temps ! 24 h pour créer un jeu autour d’un article !

La Game Jam Le Temps qui a eu lieu lors du week-end du 18 août 2018 présentait une spécificité comparée aux autres Game Jam que vous avez l’habitude de voir ! Ici, il n’était pas question de créer un jeu autour d’un thème défini, mais autour d’articles parus dans le journal le Temps ! C’était donc l’occasion pour les Jammeurs de montrer au grand public que le jeu vidéo n’est pas uniquement un objet de divertissement, mais qu’il peut aussi se révéler être un puissant outil de communication sur des sujets importants ! Une approche intéressante pour une cause plus que louable en somme !

Et c’est pas moins de 40 Jammeurs qui ont répondu à l’appel du journal pour relever ce défi un peu fou dans les locaux du journal Le Temps ! Des développeurs, des artistes, des musiciens et autres fans de la culture vidéoludique se sont retrouvés devant une sélection de 10 articles autour desquels ils ont du développer une idée de jeu ! D’articles parlant du Bitcoin, à la saga Federer, d’un article sur la disparition du dernier viking à la découverte d’un lac souterrain sur Mars ; les choix étaient divers et variés pour développer un jeu !

Les différents jeux crées lors de la Game Jam Le Temps :

Vous pouvez retrouver tous les jeux créés lors de la Game Jam Le Temps en suivant ce lien ! Quant à nous, nous allons tester chaque titre :

Ultigami – The Infinite Dragon of Time :

Créé par Damyan Kristof, Nicolas Schneider, Laury Cherpit et Jean Stalé. Dans ce jeu, nous commençons en incarnant un petit chat plié en origami fabriqué à partir des pages du fameux quotidien. Il va devoir par la suite progresser dans les dix articles proposés en thèmes pour devenir le dragon ultime ! Dans ce runner, utilisez vos capacités et transformations pour venir à bout des différents niveaux.

Yes BOSS ! :

Créé par Tristan Thévénoz et Jonathan Gietendanner, deux membres du studio Sharped Stone, Yes BOSS ! est un jeu qui vous met dans la peau d’un employé qui doit transporter des caisses de sardines pour faire du profit, mais qui doit aussi s’amuser avec le patron qui souhaite faire une partie de ping pong. Si vous n’avez plus d’argent ou que votre patron s’ennuie, c’est terminé ! Attention le coût de la vie augmente aussi chaque jour… Allez-vous réussir à gagner votre vie tout en satisfaisant votre patron ?

High Seas Risks :

Créé par Romain Mendez et Alban Favre, High Seas Risks est un jeu qui parle de la crise des migrants en Méditerranée. Vous incarnez un marin qui va devoir abandonner toute notion de morale et d’éthique pour arrondir ses fins de mois ! Aidez les migrants à traverser d’une plage à l’autre en mettant votre vie et celle de vos passagers en jeu ! Accumulez le plus d’argent possible pour acheter des missiles et ainsi augmenter votre score !

Mars2O :

Créé par Alice Kohut, Daniel Escoval, Marc Chappuis et Florian Meyer, Mars2O aborde le thème de la vie et de la découverte de l’eau sur Mars. Après des siècles de spéculations, des chercheurs ont enfin décidé d’envoyer un robot sur Mars pour rechercher de l’eau sous forme liquide. Organisez au mieux vos recherches et explorations pour gagner de la réputation auprès de futurs investisseurs et ainsi améliorer votre robot ! Plus votre robot sera perfectionné, plus vous aurez de chances de trouver le précieux liquide !

Lonely Rover :

Créé par Brandon Qorri Gonza et Tamara Virag. En l’an 2300, la Terre se lance dans une conquête multiple du système solaire à la recherche de ressources exploitables. Vous êtes envoyé sur Mars pour explorer son environnement et pour y trouver les ressources dont nous avons tant besoin. Abandonné à vous-même, votre rover va devoir poursuivre sa mission peu importe les obstacles qui se mettront en travers de son chemin.

FAKE NEWS :

Créé par Raphaël Lopes, Fabien Henauer et Aïssa Bovet, FAKE NEWS vous propulse rédacteur en chef d’un journal local. Votre travail : trier les news qu’on vous donne pour démêler le vrai du faux. Un bon moyen d’implémenter les articles du Temps tout en offrant un jeu sympa pour découvrir ces derniers.

Cool Beach Cool :

Créé par Yasmina Boumaraf, Basile Seppey, Hugo Dupraz, Estelle Gattlen et Arnaud Gattlen. Sur une plage, l’équipe des sauveteurs subit la tyrannie du cool. Comment reussir à rester cool tout en continuant à être efficace dans son travail ?

Loch Mars :

Créé par Elias Farhan et Arthur Thom de la TeamKwaKwa, Loch Mars nous propose un Shoot’em up pour la conquête d’un lac qui vient d’être découvert sur Mars ! Mais les Martiens protègent déjà les lieux ! Seule la Space Force envoyée par Donald Trump peut nous sauver !

Jimmy & l’espace confiné :

Créé par Jérémy Gasche, Hadrien Praz, Erih Ahmetaj et Simon Falquet. Jimmy file dans sa psyché. Il doit en trouver le fond, s’il existe. Résolvez les enigmes qui se dressent devant vous pour avancer et pour sortir de ce labyrinthe et ne pas tomber dans la folie.

On a échangé nos Chefs :

Créé par Julien Tetart. Donald est à la tête d’un riche empire financier américain. Mais ses salariés ont de la peine à suivre la cadence infernale du boss. Lequel décide d’échanger sa place contre un autre chef qui s’avérera être un ficus (oui, la plante). Ici nous avons affaire à un visual novel qui reprend deux des articles du Temps : Au bureau, la tyrannie du “cool” et Les plantes sont beaucoup plus intelligentes que les animaux. Le résultat : un visual novel sympa et plein d’humour où on aurait souhaité connaître le dénouement complet de l’histoire !

Slapping Sapling :

Crée par Frédéric Cottier, Fabien Bourquin, Jean-Yves Schäl et Pierrick Oggier, Slapping Sapling vous met dans la peau d’un petit arbre qui doit fournir des fruits à l’agriculteur tout en repoussant les méchants corbeaux. Dans ce tower defense, utilisez vos amis les épouvantails pour vous protéger et faire grandir vos fruits !

灯籠流し – Tōrō nagashi – La nuit des lanternes :

Crée par Joel Espi, Aminata Pierson, Manale Ljuta et Qui Cung. Dans ce jeu inspiré par l’article “Moins, c’est plus” : Vivre dans une maison de 17 m2, les Jammeurs nous transportent au Japon durant l’Obon (La fête des morts), fête où l’on accompagne les défunts avec des lanternes en les déposant sur un cours d’eau. Toranosuke, un vieillard au crépuscule de sa vie, vit dans l’une d’elles. Et le jour de l’Obon, il va faire la rencontre d’un fantôme Hachigatsu (Août), une mystérieuse jeune fille.

La présentation en public !

Une game jam, ce n’est pas uniquement un week-end de développement de jeu vidéo, mais c’est aussi pouvoir par la suite présenter son jeu à tous les autres Jammeurs pour recevoir des conseils et le faire évoluer !


Conclusion :

Cette Game Jam Le Temps aura rempli son rôle, qui était de permettre au grand public de découvrir l’univers des Game Jam et ainsi de populariser ce genre d’événement ! Je vous conseille d’ailleurs leur article qui résume leur vision de la Game Jam Le Temps. En espérant voir de plus en plus d’événements tout public apparaître plus souvent, on ne peut que remercier Le Temps pour leur initiative pour la Créativité en Suisse ainsi que pour le jeu vidéo !

Article écrit par Ailoas le 10.09.2018

Vous pourriez apprécier

Pourquoi participer à une game jam ?

Global Game Jam 2018 – Plongée dans le développement d’un jeu en 48h

Tags: , , , , ,

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter cet article!

Vous devez être connecté pour commenter.