Intel Extreme Masters 2018 - Une victoire pour l'eSport ? - Asgard.gg

Intel Extreme Masters 2018 – Une victoire pour l’eSport ?

Bonjour à toutes et à tous, aujourd’hui nous allons parler d’un événement majeur pour l’eSport qui va surement marquer l’histoire de cette activité en quête de reconnaissance pour longtemps. Nous allons parler des Intel Extreme Master 2018 ayant eu lieu à PyeongChang du 5 au 7 février dernier. Cet événement ayant été remporté par la joueuse canadienne “Scarlett”.

L’Intel Extreme Masters 2018 :

Avant toute chose, il est important de poser le contexte. Nous allons parler aujourd’hui d’une compétition organisée par Intel ayant pour but de promouvoir l’eSport. Cette compétition s’est déroulée sur le jeu StarCraft 2, jeu extrêmement populaire en Corée du Sud et étant une véritable institution eSport dans le pays. Lors de cette compétition, c’est la Canadienne Sasha “Scarlett” Hostyn qui a gagné le prix tant convoité. Cet événement s’est déroulé du 5 février au 7 février à PyeongChang, en Corée du Sud. Mais le choix du lieu et de la date n’a absolument rien d’anodin. Les Jeux Olympiques d’hiver 2018 se déroulent à Pyeongchang depuis le 9 février 2018.

L’intel Extreme Masters 2018 s’est donc déroulé en marge des Jeux Olympiques d’hiver, comme un prélude aux Jeux Olympiques. Et d’autant plus que cette année, cette compétition a pu avoir le soutien du Comité International Olympique (CIO), organisateur des Jeux Olympiques.

Mais d’où vient ce mystérieux partenariat qui a amené le CIO à sponsoriser l’événement d’Intel, ou au moins d’en participer grandement à la promotion et l’accepter comme un véritable prélude aux Jeux Olympiques. Premièrement, nous avons pu découvrir récemment que Intel était devenu un “Top Sponsor” pour permettre aux Jeux Olympiques d’être à la pointe de la technologie. Ce partenariat finissant en 2024. Ainsi la technologie Intel devrait être mise à profit durant toute l’édition 2018 pour renforcer l’expérience proposée.
Ce serait donc par ce biais là, que Intel aurait pu engager la discussion avec le CIO concernant les eSports.

C’est ainsi que la compétition a pu avoir lieu en marge des Jeux Olympiques et que Intel a même pu proposer d’essayer le jeu d’Ubisoft, Steep – Road to the Olympics, jeu officiel produit sous la licence des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018.

Pour faire un petit point rapide sur le jeu Steep, on peut même voir via un reportage posté sur les chaines YouTube officielles d’Ubisoft, la volonté de faire participer les athlètes olympiques et d’apporter vraiment un réalisme à leur jeu vidéo.
Peut-on alors imaginer que le monde sportif veuille à son tour donner enfin la légitimité dont l’eSport a tant besoin ? C’est ce dont nous allons discuter.

L’eSport aux Jeux Olympiques ? Enfin une reconnaissance au niveau mondial ?

Depuis toujours, l’eSport éprouve une grande difficulté à se faire reconnaître par les différentes institutions, que ce soit à un niveau local, national ou international.
Certains pays comprennent plus volontiers que d’autres que les jeux électroniques peuvent donner naissance à des performances que nous pourrions apparenter au sport compétitif. En effet, les sports électroniques demandent aux joueurs un entrainement intensif et une hygiène de vie stricte, ainsi que souvent un travail long pour intégrer une dynamique d’équipe. On peut d’ailleurs le voir à l’organisation de l’eSport que nous pouvons apparenter directement à celui du sport. Proposant des managers qui devront aider les joueurs à atteindre leur meilleur potentiel en leur proposant diverses stratégies et analyses.

C’est donc ici un pas de géant de voir le CIO accepter de relayer un événement eSportif à cette échelle. Surtout que vu leur impact sur le monde du sport, cette décision est loin d’être anodine. Si une organisation internationale dont le sujet principal est le sport de compétition et le dépassement de ses limites vient à accepter l’eSport comme un sport en tant que tel, il n’y aurait plus de raison que cela coince au niveau national ou local. Et enfin, les sports électroniques obtiendraient la place qu’ils méritent au panthéon des sports demandant un réel effort et une implication personnelle loin d’être sans sacrifice personnel.

Scarlett, première championne féminine de StarCraft II :

Sasha “Scarlett” Hostyn a remporté cette édition du Intel Extreme Masters 2018, faisant d’elle la première championne féminine de StarCraft II a gagner un tournoi international. Cette victoire peut être mise en parallèle avec la nouvelle annonçant que Geguri serait la première joueuse professionnelle d’Overwatch à intégrer les Shanghai Dragons.

Les femmes commencent à être mises en avant dans l’eSport, et ne sont de moins en moins victimes des préjugés. On commence à pouvoir accepter qu’une femme puisse être meilleure qu’un homme aux jeux vidéo et surtout à un niveau compétitif. Mais malheureusement, nous ne devons pas nous voiler la face. Les préjugés n’ont pas encore disparu et ils prendront encore quelques années à vraiment disparaître et que des ligues entièrement mixtes fassent leur apparition.

Mais là aussi, cet événement marque un changement dans les opinions prouvant qu’une joueuse peut dépasser le niveau d’un homme à un jeu vidéo. Et c’est assez rafraîchissant de voir ce genre de résultats. En espérant voir de plus en plus de femmes sur les podiums eSport à l’avenir.


Conclusion :

Pour moi, nous sommes devant un moment important de l’histoire de l’eSport au niveau national. Le chemin est loin d’être fini et faire disparaître les préjugés qui rongent notre média risque de prendre encore énormément de temps. Mais c’est par des changements significatifs comme celui-ci que nous pourrions enfin obtenir la reconnaissance dont nous avons tant besoin. Et qui sait, peut-être la prochaine fois les Jeux Olympiques accueilleront vraiment des épreuves eSport intégrées à l’événement ?

Le rêve est à portée de main, plus qu’à nous mobiliser et faire valoir notre avis.

Article écrit par Ailoas le 15.02.2018

Vous pourriez apprécier

S’abonner
Notifier de
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

Pin It on Pinterest

Shares