Le futur de l'eSport se trouve-t-il dans les "jeux compréhensibles par tous" ? - Asgard GG
Le futur de l’eSport se trouve-t-il dans les “jeux compréhensibles par tous” ?
Par Ailoas le 29.03.2018

Bonjour à toutes et à tous !
Aujourd’hui, nous allons parler d’eSport et nous allons notamment réfléchir à son accessibilité pour le plus grand nombre. Les jeux eSport comme Overwatch, Starcraft II ou encore League of Legends souffrent tous d’un même problème : leur accessibilité pour un public qui ne serait pas forcément joueur ou qui n’aurait jamais joué à ces divers titres. C’est notamment ce souci qui fait qu’il est encore très difficile de voir des émissions eSport arriver sur les grandes chaines de télévision à des heures de grandes écoutes. Mais alors comment faire pour pouvoir toucher un public qui n’aurait jamais joué aux jeux vidéo, mais qui malgré tout se laisserait tenter par le visionnage d’une compétition eSport ? Est-ce que la solution ne se trouverait-il pas dans les “jeux compréhensibles par tous” ? Nous allons en parler.

Qu’est-ce que les “jeux compréhensibles par tous” ?

Comme dit précédemment, les jeux eSport qui marchent énormément actuellement sont souvent des jeux qui demandent une compréhension de certaines règles pas forcément implicites pour les non-joueurs. Mais certains jeux qui ont réussi à atteindre la sphère eSport restent malgré tout beaucoup plus abordables pour ce public.
Ces jeux comme Fifa, Rocket League ou encore les Battle Royale (Fornite ou PUBG) reposent sur des concepts souvent très simples ou s’approchent suffisamment de la réalité pour attirer l’intérêt des non-joueurs.

Après tout, regarder une partie de Fifa revient à regarder un match de foot. Rocket League n’est pas beaucoup plus qu’un match de foot avec des voitures. Et les Battle Royale, nous suivons tout simplement un joueur qui va devoir trouver des armes et éliminer les autres avant de se faire tuer. Il n’y a donc rien de bien compliqué dans ces jeux. Leur accessibilité est donc facile pour le commun des mortels.

Quand on pense à une partie d’Overwatch, en revanche, il y a beaucoup plus de données à connaitre et à prendre en compte. Notamment les capacités des personnages, les temps de recharge des capacités, les coups spectaculaires qui ne sont pas forcément flagrants pour les non-initiés. Et ce sont aussi généralement des jeux où on suit une équipe de joueurs. Donc nous avons plusieurs actions qui se déroulent simultanément à des endroits différents de la carte de jeu. Rendant d’autant plus l’action illisible pour des yeux non-avertis.
Dans une partie de Rocket League, les actions spectaculaires sont facilement reconnaissables car on a vite compris que le but était de faire des actions acrobatiques pour marquer des goals. Dans une partie de Fornite ou PUBG, on peut aussi très vite comprendre qu’une action mérite d’être saluée ou pas. Ce sont justement pour ça que ces jeux ont le mérite d’attirer un nombre incroyable de spectateurs sur les streams. L’action est lisible, le jeu est simple et rapide, tout y est pour que le public y adhère très vite.

Les jeux compréhensibles par tous sont aussi notamment des jeux qui sont très prisés par un public très jeune. On peut le voir dans des jeux comme Fornite dont l’accessibilité est telle que c’est un vrai jeu d’enfant de comprendre les mécaniques et de jouer à une partie. Mais comme beaucoup des jeux très accessibles, ils bénéficient d’un réel level-gap entre les joueurs. C’est-à-dire qu’un joueur pourra jouer instantanément au jeu et y trouver de l’amusement. Mais celui qui aura dédié plusieurs jours à s’entraîner intensivement verra son niveau de jeu devenir rapidement très spectaculaire.

Les joueurs ont-ils envie que les jeux soient compréhensibles par tous ?

Une autre question vient à se poser alors quand on pense aux besoins d’accessibilité de l’eSport : les joueurs ont-ils envie de voir leur jeu simplifié pour permettre une meilleure compréhension pour un public qui n’a pas un intérêt complet pour la discipline eSportive ?

En effet, si les personnes ne souhaitent pas faire un effort de s’intéresser aux règles des jeux vidéo, pourquoi ces derniers devraient changer leurs règles pour devenir plus facilement compréhensifs ? Est-ce que cela va vraiment changer les choses et intéresser un nouveau public ? Ou allons nous juste perdre la saveur de nos jeux pour un public qui finalement n’en retirerait aucun intérêt ? Les éditeurs, ont-ils intérêt à chercher des moyens de simplifier les jeux pour le marché eSport ? Beaucoup de questions qui peuvent créer le débat.

Mais alors, que penser des jeux compréhensibles par tous ? Pour moi, il serait important de trouver un juste milieu entre le jeu vidéo fun et le jeu vidéo accessible. Et pour l’instant, les seuls jeux qui arrivent à mêler ces deux aspects sont les Battle Royale. Fornite, PUBG ou encore le très prometteur Darwin Project sont tous des jeux qui sont instantanément abordables, à la fois pour le spectateur et pour les joueurs. Les jeux de sport, comme Fifa, restent pour moi trop traditionnels et bien que très facilement compréhensibles, ils sont très peu spectaculaires.

Les éditeurs n’ont pour l’instant qu’une cible à satisfaire et ce sont principalement les joueurs et non les éventuels spectateurs. Ils vont donc plutôt privilégier des jeux qui sont aboutis, même si leur accessibilité pour le public non-joueur sera donc réduite. Mais la tendance va peut-être évoluer tant le marché eSport devient un énorme marché qui attire beaucoup le regard de beaucoup de médias. Mais pour l’instant, je ne pense pas que les studios sont prêts pour franchir ce pas.

Mais il faut garder en tête que c’est maintenant que nous devons montrer ce que nous voulons pour le futur de l’eSport.


Conclusion :

L’eSport est encore jeune. Nous ne savons pas encore jusqu’où sa popularité va le mener. Mais c’est maintenant que son histoire s’écrit. C’est donc à nous, joueurs, de décider ce que nous voulons pour son futur. Voulons-nous des jeux accessibles pour tout à chacun et donc une plus grande popularité de l’eSport chez un public de non-initiés ? Ou voulons-nous garder l’eSport comme un sport pour les passionnés par des passionnés ?

Seul l’avenir nous le dira.

Article écrit par Ailoas le 29.03.2018

Vous pourriez apprécier

Meltdown Genève : le premier bar esport de la franchise en Suisse

Esports Experiment : Quand PostFinance se lance dans l’eSport

JIS #7 : Koboldgames – La gamification au centre du développement !

La micro-transaction est-elle la mort du jeu ?

Tags: , ,

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter cet article!

Vous devez être connecté pour commenter.