À la rencontre d'un dessinateur plein de talent : O'Caold's - Asgard GG
À la rencontre d’un dessinateur plein de talent : O’Caold’s
Par Aruna le 24.01.2017

Nous avons rencontré Haci Caold, dessinateur et propriétaire de la page Facebook O’Caold’s, sur laquelle il partage sa passion et très probablement son futur métier : le dessin. Ce jeune artiste de 23 ans plein de ressources a accepté de répondre à nos questions, et c’est avec plaisir que nous vous en présentons la synthèse.


O’Caold’s : un visage derrière des dessins

Derrière la page O’Caold’s nous retrouvons Haci Caold (prononcé Adji), jeune étudiant de 23 ans en mise à niveau d’arts appliqués. En dehors du dessin, qu’il pratique depuis son plus jeune âge et considère comme un moyen d’évasion et d’expression, notre dessinateur avoue avoir une passion pour les jeux vidéo. Vous aurez ainsi le loisir de le croiser sur divers jeux multijoueurs, notamment sur World of Warcraft, Overwatch (il joue surtout Reinhardt, Chacal et Symmetra (quelqu’un a parlé de cancer ?)) ou encore sur Hearthstone.

En termes de jeux solo, nous le retrouvons sur de gros jeux tels que le dernier Final Fantasy, sorti uniquement sur PlayStation 4 et Xbox One, Fallout 4, et The Witcher 3. Grand fan de musique, il ne la pratique pas mais écoute tous les genres, avec tout de même une préférence pour les OST de jeux et films, ce qu’il qualifie de “musiques épiques”. Le dessin constitue néanmoins son activité principale, activité avec laquelle il souhaiterait un jour vivre pleinement.

Caold's dessin blizzard riot

Nous reconnaissons ici Widowmaker (Fatale, Overwatch), Deathwing (Aile de mort, World of Warcraft), et Jinx (League of Legends).

Bien que nous retrouvions plusieurs univers dans ses dessins, notre dessinateur considère l’univers de Blizzard comme son préféré, ayant une affection particulière tant pour l’histoire des jeux que pour le style graphique utilisé. En tant que grand perfectionniste, Haci nous avoue n’être réellement satisfait par aucun de ses dessins, pensant qu’il peut toujours mieux faire. Il manifeste tout de même une préférence artistique pour sa reproduction du dragon Aile de mort de face, le boss final de l’extension Cataclysm de World of Warcraft.

Par ailleurs, Blizzard n’est pas l’unique univers d’inspiration d’Haci. Il s’inspire bien entendu d’artistes travaillant de cette entreprise (notamment Glenn Rane ou Wei Wang), mais aussi d’autres provenant de Riot Games. Son artiste préféré est PEZ ; il a une attirance particulière pour son style unique mais aussi pour sa personne, ce qu’il dégage par ses créations.

O’Caold’s : différents styles et différents projets

Notre artiste affirme préférer le côté créatif dans le dessin ; il aime le fait de n’y avoir aucune limite, de pouvoir représenter le réel à sa façon, pouvant ainsi laisser libre court à son imagination afin d’illustrer des fantasmes ou des craintes, ou tout simplement exprimer ses idées et par ces dernières offrir quelques facettes de sa personnalité. Parmi toutes ses techniques artistiques, Haci a une préférence pour le dessin au stylo bic, par amour pour le challenge et la difficulté. Il nous explique ainsi qu’avec cette technique, “l’erreur n’est pas permise, il faut toujours se surpasser pour tenter de réussir sa création. Je trouve aussi que cela ressort mieux sur papier, et j’ajoute parfois une touche de couleur sur mes dessins afin de donner un effet plus dynamique”.

Caold Projet 50

Voici 4 dessins issus du Projet 50. On remarque le premier inspiré de l’univers des Simpson, le deuxième de Tim Burton, le troisième d’Assassin’s Creed et enfin le dernier inspiré de Tracer, un champion d’Overwatch.

Dans l’attente de terminer son Projet 50, Haci a déjà commencé le prochain nommé “Projet Déclassifié”. Centrons-nous d’abord sur le Projet 50, assez drôle et original. S’inspirant d’un défi lancé par des artistes sur les réseaux sociaux dont le but était de se dessiner 5 fois avec chaque fois un style différent, ce dernier a choisi de dessiner un de ses amis avec 50 styles différents. Les derniers dessins seront bientôt révélés, et au vu des précédents, dont certains sont présents ci-dessus, le final s’annonce vraiment sympa et est très attendu.

Concernant le “Projet Déclassifié”, le but est de créer des personnages surhumains issus de son imagination, par le biais de l’hybridation et de la transformation du corps. Il se basera pour cela sur plusieurs modèles parmi ses amis, et ne s’imposera aucune limite en termes de créativité.

O’Caold’s : un petit conseil pour les dessinateurs en herbe ?

Enfin, nous lui avons posé la question à savoir s’il avait des conseils à offrir pour les gens souhaitant débuter ou se perfectionner en dessin. Nous vous mettons ainsi sa réponse à disposition :
“C’est de dessiner le plus souvent possible afin d’avoir une pratique régulière, de ne pas hésiter à partager ses dessins autour de soi afin de récolter un maximum de retours possible pour avoir des conseils. Variez également votre style, n’hésitez pas à essayer autre chose si vous trouvez une aisance avec votre matériel, mais surtout acceptez la critique, bonne ou mauvaise, du moment qu’elle est construite.”

Haci n’a néanmoins pas pour projet d’ajouter des vidéos dites tuto sur sa chaîne YouTube, pour la simple raison que ce dernier a appris à dessiner par lui-même et ne se voit absolument pas gérer des tutos, sans compter que ses études ne lui offrent que peu de temps libre pour réaliser des speed drawing (uniques vidéos présentes sur sa chaîne YouTube). Notons que le dessin prend également une part importante de son temps ; le dessin lui ayant pris le plus de temps a demandé 90 heures de travail. Par ailleurs, si ses vidéos vous intéressent voici un lien pour le speed drawing sur Medivh, l’un des personnages les plus importants de l’histoire de World of Warcraft :

Si ses œuvres vous ont plu vous pouvez, si vous le souhaitez, le rencontrer lors de son premier vernissage prévu ce jeudi 26 janvier à la médiathèque de Creutzwald, une petite ville de Moselle, à deux pas de la frontière allemande. Notons que l’exposition associée a débuté le 17 de ce mois, et durera jusqu’au 25 février, vous avez donc encore du temps pour vous y rendre ! Ce vernissage est, souhaitons le, le premier d’une longue série. Espérons que cette série contiendra un jour la Japan Expo, lieu où notre artiste rêve d’exposer.

N.B. : Haci a publié ce dessin la veille de la publication de cet article, et je ne pouvais vraiment pas passer à côté. Voici donc son dernier chef d’oeuvre, une reproduction d’un tag de Faucheur, l’un des héros d’Overwatch, réalisé au stylo bic accompagné de crayons de couleur et de pastel :

Faucheur Caold's


Je tiens tout particulièrement à remercier Haci pour avoir répondu à mes questions, pour sa patience et sa disponibilité. J’ai pour ma part beaucoup aimé ses dessins, son style, sans compter l’amour et l’attention qu’il porte à ce qu’il fait. Si vous avez des questions à lui poser n’hésitez surtout pas à le contacter, il est aussi accessible qu’agréable ! Vous pouvez ainsi le retrouver sur sa page FacebookTwitterInstagram ou encore sur sa chaîne YouTube.
Merci à tous, et à bientôt !

Article écrit par Aruna le 24.01.2017

Vous pourriez apprécier

JIS #14 : Playables – Entre art abstrait, jeu vidéo et récit philosophique

Bleuts, aux origines de l’univers “Rituhell”

Marlene, une dessinatrice haute en couleur

Nico Piret dessinateur de pointe

Tags: , , , ,

Aucun commentaire

Soyez le premier à commenter cet article!

Vous devez être connecté pour commenter.